Les Informations Logistiques – Avril 2022

L’instabilité actuelle du réseau maritime, ajoutée à la guerre en Ukraine qui dure depuis plus d’un mois, engendre des conséquences négatives sur le commerce international. 

En plus de la situation politique actuelle en France, les acteurs du transport et de la logistique sont sur le qui-vive pour trouver des solutions face à la congestion portuaire, mais également à l’augmentation du prix du fret et des containers.

Vous trouverez dans cette newsletter logistique toutes les informations sur la situation actuelle.

La congestion des ports 

Pour cause de congestion au Port du Havre, le temps d’attente moyen des transporteurs routiers, que cela soit pour le chargement ou le déchargement, est rallongé de plusieurs heures, voire jours.

Cette situation s’explique de plusieurs façons :

> les retards répétitifs des navires

> un accroissement des volumes entrants et sortants du port

> le manque d’infrastructure à l’arrivée

> la mauvaise gestion des nouveaux équipements à quai.

En plus de cela, on annonce une persistance de la grève des dockers face au conflit russo-ukrainien, mais aussi en raison de la réforme des retraites qui impacte fortement leur situation.

Au niveau mondial, la congestion des ports est maintenant supérieure à celle observée l’année dernière. On remarque donc une généralisation des perturbations de la logistique et des chaînes d’approvisionnement.

L’augmentation du prix du fret maritime

Malgré une légère reprise du secteur du transport maritime, celui-ci se retrouve à nouveau menacé en raison de la guerre en Ukraine, mais également à cause du Covid-19 qui continue de se propager en Chine et en Europe.

Ce sont environ 20 000 containers qui se retrouvent bloqués à l’eau entre l’Asie et la Russie, congestionnant davantage les équipements portuaires.

De plus, les armateurs ont annoncé la suspension des expéditions à destination et en provenance de Russie. Les conséquences de cette guerre entraînent des taux de fret plus élevés, une augmentation du prix du carburant et des capacités de fret insuffisantes.

Cela signifie que les compagnies maritimes et les transporteurs risquent de répercuter cette augmentation aux chargeurs, qui font déjà face à un tarif de fret important. Par exemple, MSC a déjà annoncé une surcharge pour le déchargement et la mise à disposition de ses containers au port du Havre. Cette surcharge sera maintenue jusqu’au rétablissement d’une gestion fluide du port.

Qu’en est-il des délais de livraison ?

Le manque de containers est en partie à l’origine du retard de livraison. En effet, le container étant le premier maillon de la chaîne de transport maritime, si celui-ci vient à manquer, ce qu’il peut contenir vient à manquer également, retardant ainsi les livraisons.

Depuis le début de la crise sanitaire, la Chine, le plus grand exportateur du monde, a été à l’arrêt, stoppant ainsi une grande partie du transport maritime. De plus, la consommation de chaque pays a augmenté sans forcément pouvoir être satisfaite par les équipements actuels.

Le trafic présente des difficultés à reprendre dans le sens où la Chine accumule les marchandises à expédier. Les entrepôts s’engorgent et la livraison ne peut pas être assurée suffisamment vite pour satisfaire la demande. Le manque de containers ne permet pas de combler la demande et impacte également les temps de transit et de livraison qui se voient fortement rallongés.

Selon certains logisticiens, une amélioration est envisageable d’ici quelques mois.

L’équipe logistique d’Inditime Import reste en contact régulier avec nos partenaires logistiques pour vous assurer le meilleur service sur le transport et la logistique de vos commandes.

Nous nous tenons à votre disposition pour vos problématiques de transport en provenance d’Inde : haidee.mahe@inditime-import.com

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !
Facebook
Instagram
LinkedIn